Demande de report de congé prénatal

Future Maman, vous vous sentez en forme et vous appréciez de continuer à travailler quelques semaines de plus pour pouvoir, après la naissance, profiter davantage de votre nouveau-né. En effet, depuis 2007, la loi autorise les femmes enceintes à reporter une partie de leur congé prénatal après l’accouchement comme le précise l’article de loi L1225-17 :

A la demande de la salariée et sous réserve d’un avis favorable du professionnel de santé qui suit la grossesse, la période de suspension du contrat de travail qui commence avant la date présumée de l’accouchement peut être réduite d’une durée maximale de trois semaines.

La période postérieure à la date présumée de l’accouchement est alors augmentée d’autant.”

Comment procéder si vous le souhaitez ?

Il vous faut donc l’accord de votre sage-femme ou de votre obstétricien car la grossesse doit se dérouler le plus naturellement possible afin d’éviter tout risque pour la future mère et le foetus. Vous devez ensuite transmettre votre demande de report accompagnée de la prescription médicale attestant l’absence de contre-indication médicale à votre caisse d’assurance maladie au plus tard au début de votre congé prénatal légal.

Ce modèle de lettre proposé ci-dessus vous permet de formuler votre demande de report de congé prénatal. Vous devez le compléter et ne pas oublier de joindre votre certificat médical indiquant que votre état de santé permet d’effectuer ce report de congé prénatal.

Modèle de Lettre

[Vos nom, prénom][Votre adresse]

N° Sécurité sociale : xx xxx xxx xxx xx

[L’adresse de votre destinataire]

[La date]

 

OBJET: Demande de report de congé prénatal

 

Madame, Monsieur,

Actuellement salarié dans l’entreprise (Nom de l’entreprise/ de l’institution), il était initialement prévu que mon congé maternité commence le 17/02/xx.

Cependant avec votre accord, je souhaite reporter cette date de trois semaines afin d’augmenter d’autant la durée de mon congé postnatal qui devra se terminer le 17/08/xx, date a laquelle je réintégrera mon poste, j’aimerais en effet, m’occuper plus longtemps de mon enfant et profiter un maximum de lui.

Veillez trouver également un certificat médical indiquant que mon état de santé permet d’effectuer ce report.

Comptant sur votre comprehension, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’assurance de ma sincère et respectueuse considération.